À propos

Édition 2017

GRAND PRIX DU MEILLEUR SCÉNARIO

LAURÉATE

MANELE LABIDI LABBÉ
Un divan à Tunis (ex Arab Blues)
En développement (Kazak Productions)

Synopsis
Après avoir exercé en France, Selma, 35 ans, ouvre son cabinet de psychanalyse dans une banlieue populaire de Tunis, au lendemain de la révolution.
Malgré des débuts mouvementés, la demande s’avère importante dans ce pays schizophrène. Alors que Selma commence à trouver ses marques, elle découvre qu’il lui manque une autorisation de pratique indispensable pour continuer le cabinet. Dans sa quête administrative, Selma va devoir renouer avec un passé qu’elle croyait derrière elle.

Manele Labidi Labbé
Franco-Tunisienne, née en région parisienne en 1982, Manele s’oriente d’abord dans une carrière en finance avant de décider de changer de vie. Depuis, elle a écrit des fictions pour la radio, le théâtre et la télévision.
À la sortie de l’atelier scénario de la FEMIS, elle rencontre le producteur Jean-Christophe Reymond avec qui elle poursuit le développement de Arab blues.

PRIX SPÉCIAL DU JURY

ANTOINE BARRAUD
Madeleine Collins
En développement (Les Films du Bélier)

Synopsis
Judith mène une double vie entre la Suisse et la France. D’un côté Abdel, avec qui elle élève une petite fille, de l’autre Melvil avec qui elle a deux garçons plus âgés.
Peu à peu, cet équilibre fragile, fait de mensonges, de secrets et d’allers-retours, se fissure dangereusement. Prise au piège, Judith choisit la fuite en avant, l’escalade vertigineuse.

Antoine Barraud
Antoine Barraud réalise son premier court-métrage, Monstre, en 2004, puis Déluge et Monstre, numéro deux.
Suivent plusieurs portraits de cinéastes tels Kenneth Anger. Il co-réalise le court-métrage Son of a Gun en 2011 avec Claire Doyon, et co- produit le moyen-métrage Madam Butterfly de Tsai Ming Liang.
En 2012, il produit le film de Stephen Dwoskin, Age is, et réalise son premier long-métrage Les Gouffres produit par Les Films du Bélier. Ces deux films sont présentés en première mondiale au Festival de Locarno.
Il réalise en 2015 son deuxième long-métrage, Le Dos Rouge, présenté à la Berlinale.
Il produit en 2016 L’ornithologue, de Joao Pedro Rodrigues.
Il développe actuellement son prochain long-métrage Madeleine Collins.

FINALISTES

• Julien Colonna et Audrey Ismaël                                                     
Équinoxes                                                                                                 

• Fabrice de Costil, Sandra Tosello et Rémi Chayé                            
Calamity                                                                                                     
En production (Maybe Movies & Sacrebleu Productions)                                                                                   

• Clément Martin
Le genou sexuel

• Matthieu Rozé
Tarquinia  
En production (Tabo Tabo Films)

PRIX JUNIOR DU MEILLEUR SCÉNARIO

LAURÉAT

THOMAS KEUMURIAN
Seul à la noce
En développement (Apaches Films)

Synopsis
Un jeune couple se marie. Des amis venus du monde entier, une vieille bâtisse en campagne, une famille bourgeoise qui aime les bonnes et dues formes, un château, un feu d'artifice. Ajoutez-y Henri : un type paumé incapable d'aligner une conversation et porté sur la boisson. Il tombera amoureux de la sœur de la mariée, attisera la rivalité d'un gendre belliqueux, se retrouvera à chanter dans la chorale chrétienne, et révèlera malgré lui les mélancolies dissimulées sous les masques des sourires…

Thomas Keumurian
Thomas Keumurian est né à Châteauroux en 1989. Il a grandi entre les chantiers de construction et les couloirs du conservatoire de musique. Élève désastreux au lycée, il ne s'intéresse qu'à son groupe de rock et au cinéma, se voyant déjà être célèbre à 20 ans et mourir à 27. Il quitte le foyer familial à 18 ans pour venir faire des études de cinéma à l'Université Diderot, à Paris. Après ses études (et malgré sa carrure physique), il gagne sa vie en faisant des déménagements, puis a travaillé pour le théâtre, pour la télévision, dans l'institutionnel, et pour le Commissariat général pour l'Égalité des Territoires. Il a actuellement deux courts-métrages en production.

PRIX SPÉCIAL DU JURY

ZENO GRATON
Sous la glace
En développement (Tarantula)

Synopsis
Dans un centre de détention pour mineurs isolé dans les Ardennes, Joseph, 17 ans, se débat entre sa dépendance affective à un père manipulateur, son amour passionné pour William, un adolescent rebelle du centre, la préparation de son projet de réinsertion sociale, et l’imminence de sa remise en liberté, qui l’effraie au plus haut point.

Zeno Graton
Zeno Graton, né à Bruxelles en 1990, étudie la direction photo à l’INSAS et y réalise son film de fin d’études, Mouettes (2013). En 2015, il réalise Jay parmi les hommes, un court métrage de fiction explorant les rapports conflictuels entre un père et son fils adolescent, sélectionné à Clermont-Ferrand et diffusé sur ARTE. Il travaille également comme vidéaste sur des créations théâtrales à Bruxelles. Résident à la 33e session de la Cinéfondation, il y développe le scénario de son premier long métrage, Sous la Glace.

FINALISTES

• Sofia Alaoui
L'émir du Nord

• Grégoire Bédiat
3 nanas

• Corentin Chrétien
Balance

• Anton Likiernik
La voie royale
En développement (Tabo Tabo Films)

Propulsé par FestiCiné