e-mail

 

EDITOS

Philippe MaynialBarbara Vassiliev

“ Mission accomplie ”

Philippe Maynial

Président des Prix Sopadin

Barbara Vassiliev

Directrice des Prix Sopadin

En créant le Prix Junior du Meilleur Scénario, il y a 20 ans, nous n'imaginions pas que les Lauréats de la première édition allaient devenir des abonnés du box-office. Ils s'appelaient Alexandre Aja, Delphine Gleize, Jérôme Bonnell. Ils avaient 20 ans. Ils sont, depuis, devenus des auteurs réalisateurs reconnus et ont enchaîné les tournages. Beaucoup d'autres ont suivi avec succès.

Pour le Grand Prix du Meilleur Scénariste et le Prix Junior du Meilleur Scénario, nous nous étions fixé un objectif : que ces Prix vivent, qu'ils permettent de découvrir chaque année de nouveaux auteurs, des sujets ambitieux, qu'ils deviennent un label de qualité et perdurent.

A lire les témoignages des Lauréats et finalistes qui se sont succédé, et les éditoriaux de nos partenaires, l'objectif est atteint. Les Prix Sopadin révèlent des auteurs et favorisent la mise en production de leurs scénarios.

Il a fallu consacrer beaucoup de temps, pris sur d'autres activités, beaucoup de persévérance, mais c'est une immense satisfaction que d'avoir contribué à découvrir et à mettre en lumière de nouveaux talents. Aujourd'hui, nous sommes aussi émus de découvrir un scénario prometteur que nous l'étions il y a 20 ans.

Radu Mihaileanu, Martin Provost, Michel Leclerc et Baya Kasmi nous encouragèrent à continuer lorsqu'ils reçurent - 3 ans après avoir été lauréats du Grand Prix - le César du meilleur scénario original, pour Va, vis et deviens, Séraphine, Le Nom des gens.

En 30 ans, près de 100 films ont été tournés pour le Grand Prix et 25 en 20 ans pour le Prix Junior.

L'objectif est atteint. Les Prix Sopadin continueront, nous sommes certains, à mettre en lumière de nouveaux auteurs, de beaux projets et à valoriser l'indispensable écriture cinématographique à laquelle nous sommes tant attachés.

 
 
Françoise Nyssen

“ Les Prix Sopadin placent
un coup de projecteur essentiel
sur le travail des scénaristes ”

Françoise Nyssen

Ministre de la Culture

Derrière tout grand film, il y a un grand scénario. C’est une œuvre à part, une œuvre en soi, et c’est la première pierre d’un film. Notre vocabulaire d’ailleurs ne s’y trompe pas : ce sont les mots « cinéma d’auteur » que l’on utilise en France, quand les pays anglo-saxons parlent davantage d’« arthouse movies ». Le cinéma en France ne serait pas ce qu’il est sans le talent et la créativité de ses scénaristes.

Le Ministère de la Culture les soutient tout au long de l’année. A travers le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), nous accompagnons les films dès le stade de l’écriture, nous permettons à de nombreux projets de voir le jour, nous facilitons l’émergence de nouvelles créations, et nous accompagnons le foisonnement de la création cinématographique.

Nous sommes particulièrement heureux de soutenir les Prix Sopadin, qui placent un coup de projecteur essentiel sur le travail des scénaristes.

Je veux remercier chaleureusement les organisateurs, Philippe Maynial et Barbara Vassiliev, ainsi que les membres du jury et l’ensemble des professionnels associés à cet évènement, qui contribue à la vitalité du cinéma en France.

 
 
Frédérique Bredin

“ Ces Prix offrent de véritables
tremplins aux projets ”

Frédérique Bredin

Présidente du Centre National du Cinéma et de l'image animée (CNC)

« Le cinéma, a écrit Wim Wenders, ça commence toujours avec des mots, ce sont les mots qui décident si les images auront le droit de naître. Les mots, c’est le cap qu’un film doit passer pour que les images puissent exister. »

Les Prix Sopadin du scénario, grâce à la passion et l’énergie de Barbara Vassiliev et Philippe Maynial, distinguent les meilleurs scénarii, et offrent de véritables tremplins aux projets, en favorisant leur circulation entre les auteurs et les professionnels. Cette mission est essentielle au regard de l’histoire du cinéma qui regorge de chefs-d’œuvre laissés sur le papier faute d’avoir trouvé de bons interlocuteurs et des financements.

Ce souci d’accompagner la création est au cœur de la politique cinématographique menée par le CNC depuis 70 ans, qui a toujours prêté une grande attention à ce moment précieux, premier, où une œuvre sort de l’informulé grâce à l’écriture. Nous avons ces dernières années beaucoup renforcé nos aides à l’écriture et au développement dans le cinéma, long et court métrage, comme dans les différents genres audiovisuels, fiction, animation, documentaire, ou œuvre transmédias, pour que prime le point de vue de l’auteur. Et au-delà de nos soutiens, nous mettons à disposition de tous ceux qui le souhaitent une « Scénariothèque » qui permet aux auteurs de mieux appréhender le milieu professionnel, et plus particulièrement les aides du CNC, en ayant accès aux scénarii des films aidés. Voilà quelques exemples de toutes nos actions au CNC pour soutenir une création de qualité.

Pour conclure, j’aimerais adresser toutes mes félicitations dans un premier temps aux nominés, ainsi qu’à l’équipe organisatrice des Prix Sopadin pour leur enthousiasme et leur volonté de mettre à l’honneur les scénaristes qui contribuent, avec tant d’éclat, à la richesse et à la diversité du cinéma français.

 
 
Sophie Dulac

“ Les Prix incontournables
des scénaristes de demain ”

Sophie Dulac

Présidente des Écrans de Paris

Du talent à revendre dans cette nouvelle édition qui s’inscrit depuis bien longtemps, comme les Prix incontournables des scénaristes de demain et sans doute des futurs succès cinématographiques.

Chapeau bas à nos amis Philippe et Barbara Maynial  qui passent leur été en lecture, pour nous livrer 12 scénarios  dont il va falloir extraire le meilleur.


Tâche ardue s'il en est de juger et tenir compte de l’avis de tous les membres du jury qui donne lieu souvent à quelques frustrations, mais dont on se remet vite néanmoins.

Ravie de retrouver toute l’équipe encore une fois, de lire de nouvelles histoires, d’entendre les lauréats défendre leurs projets, et surtout de passer une belle soirée, une de plus.

 
 
Samuel et Victor Hadida

“ Nouvelle édition, nouveaux talents,
nouvelles découvertes ! ”

Samuel et Victor Hadida

Fondation David Hadida

Fidèlement, convaincus des enjeux, nous sommes heureux d’être à nouveau engagés en faveur de ces Prix particuliers qui trouvent de plus en plus de sens.

Alors que les histoires se vivent chaque jour sous des déclinaisons inédites, nos différents métiers et l’expérience multigénérationnelle dont nous sommes porteurs nous rappellent sans cesse que rien n’est plus puissant qu’une écriture qui puise sa force dans l’imagination, au cœur des sentiments. Si l’art de raconter évolue avec les supports et les technologies, il trouvera toujours sa source dans le talent de ceux qui imaginent.

Nous sommes plus que jamais conscients de l’importance des créateurs et de la nécessité de les repérer, de les soutenir et de les accompagner. C’est donc un honneur et un plaisir pour la Fondation David Hadida de féliciter les lauréats et de permettre à de jeunes talents de trouver leur voie vers le public.

Derrière chaque œuvre se cache une histoire, et elle commence souvent ici. Longue vie aux Prix et à leurs lauréats !

Chaleureusement

 
 
Sandrine Treiner

“ Une exigence et une qualité de lecture
reconnue par l'ensemble de la profession ”

Sandrine Treiner

Directrice de France Culture

Voilà ici l'exemple de Prix qui, non contents de réjouir ses nominés et ses lauréats, permettent à des films de voir le jour. C’est une des raisons pour lesquelles France Culture soutient sans relâche depuis 2006 Les Prix Sopadin du Scénario.


Trente et un ans après leur création, ces Prix ont valeur de reconnaissance. Huit films issus des scénarios lauréats ou finalistes des trois dernières éditions ont été tournés et seront prochainement en salles. C’est dire l’exigence et la qualité de lecture, reconnue par l’ensemble de la profession, du jury auquel participe activement Blandine Masson responsable de la fiction à France Culture. 


C’est avec joie et fierté que nous défendons, Blandine et moi, par les Prix Sopadin, une approche du cinéma par les textes, cette matière même de la production radiophonique de fiction qui singularise également notre radio.

 
 
Jacques Fansten

“ Des rêves de films… ”

Jacques Fansten

Président de la SACD

Saluons, une fois de plus, le travail exemplaire accompli depuis des années par Barbara Vassiliev et Philippe Maynial avec ces prix Sopadin du scénario.

La liste des films qui ont pu se tourner après qu'ils aient obtenu le Prix du meilleur scénariste ou le Prix junior du scénario est, à elle seule, le plus bel hommage que l'on puisse leur rendre.

Un scénario c'est la promesse d'un film, le regard d'un auteur, la marque de sa personnalité et de son ambition. L'originalité est souvent synonyme de risque, le risque fait peur et nous savons bien que beaucoup, même parmi les plus passionnants, peinent à trouver leur chemin et peuvent n'être jamais produits. Nous savons la solitude des scénaristes face aux doutes et aux difficultés.

Comment aider un projet à aboutir ?

C'est la force de ces prix : combien de ces films n'auraient jamais été réalisés sans ce coup de projecteur, sans ce label devenu si précieux pour ouvrir des portes, provoquer l'intérêt de producteurs ou rassurer des diffuseurs ?

Cette année encore, nous allons partager des rêves de films en sachant, par expérience, que la sélection va nous passionner et que nous y découvrirons quelques-uns des films importants des années à venir.

La SACD, qui représente, entre autres, les auteurs du cinéma et de l'audiovisuel, est fière de soutenir ces prix qui sont devenus indispensables.