e-mail

 

FINALISTES 2017

Manele Labidi Labbé

Manele Labidi Labbé

Arab Blues

Lauréate - Grand Prix 2017

Synopsis

Après avoir exercé en France, Selma, 35 ans, ouvre son cabinet de psychanalyse dans une banlieue populaire de Tunis, au lendemain de la révolution. Malgré des débuts mouvementés, la demande s’avère importante dans ce pays schizophrène. Alors que Selma commence à trouver ses marques, elle découvre qu’il lui manque une autorisation de pratique indispensable pour continuer le cabinet. Dans sa quête administrative, Selma va devoir renouer avec un passé qu’elle croyait derrière elle.

Manele Labidi Labbé

Franco-Tunisienne, née en région parisienne en 1982, Manele s’oriente d’abord dans une carrière en finance avant de décider de changer de vie. Depuis, elle a écrit des fictions pour la radio, le théâtre et la télévision. A la sortie de l’atelier scénario de la FEMIS, elle rencontre le producteur Jean-Christophe Reymond avec qui elle poursuit le développement de Arab blues. Elle réalisera son premier court-métrage à la fin de l’année.

 
 
Antoine Barraud

Antoine Barraud

Madeleine Collins

Prix spécial du Jury

Synopsis

Judith mène une double vie entre la Suisse et la France. D’un côté Abdel, avec qui elle élève une petite fille, de l’autre Melvil avec qui elle a deux garçons plus âgés. Peu à peu, cet équilibre fragile, fait de mensonges, de secrets et d’allers-retours, se fissure dangereusement. Prise au piège, Judith choisit la fuite en avant, l’escalade vertigineuse.

Antoine Barraud

Antoine Barraud réalise son premier court-métrage, Monstre, en 2004, puis Déluge et Monstre, numéro deux. Suivent plusieurs portraits de cinéastes tels Kenneth Anger. Il co-réalise le court-métrage Son of a Gun en 2011 avec Claire Doyon, et co- produit le moyen-métrage Madam Butterfly de Tsai Ming Liang. En 2012, il produit le film de Stephen Dwoskin, Age is, et réalise son premier long-métrage Les Gouffres produit par Les Films du Bélier. Ces deux films sont présentés en première mondiale au Festival de Locarno. Il réalise en 2015 son deuxième long-métrage, Le Dos Rouge, présenté à la Berlinale. Il produit en 2016 L’ornithologue, de Joao Pedro Rodrigues. Il développe actuellement son prochain long-métrage Madeleine Collins.

 
 
Clément Martin

Clément Martin

Le genou sexuel

Synopsis

Abel souffre du genou. Aurait-il un genou sexuel, mal qui touche d’habitude les femmes qui n’ont pas de rapports charnels ? Pour fuir son père, il accepte un job de vendeur dans une librairie érotique. Il y rencontre Louise, fabricante d’accessoires pour fétichistes. Malgré tout ce qui les sépare, Abel va tenter de la conquérir, ce qui lui permettra peut-être de régler son problème de genou. Mais, pour cela, il devra faire disparaître son père et enterrer Maman.

Clément Martin

Après des études, selon ses parents, interminables, Clément Martin réalise des vidéos projetées sur scène. « Certains diront : tout ça pour ça… » De fil en aiguille, il finit par tourner aussi des films pour des banques ou des marques de voiture, mais le plus souvent, il ne le dit pas, préférant mettre en avant Naître ? Son premier court-métrage, dont les prix ont financé Érinyes, comment je me suis débarrassé de ma culpabilité, sa deuxième courte fiction. Il a finalement décidé de reprendre ses études et intègre l’atelier scénario de la Fémis où il écrit le Genou sexuel son premier projet de long-métrage, qu’il compte bien réaliser.

 
 
Julien Colonna et Audrey Ismaël

Julien Colonna
et Audrey Ismaël

Equinoxes

Synopsis

Après douze années d’incarcération, Darius sort de prison sous castration chimique. Malgré son passé inavouable, il va tenter de reconstruire une nouvelle vie grâce aux méthodes acquises en prison aux côtés de Pauline, sa psychiatre. De retour chez son père Jean, Darius est confronté au mépris de cet homme que le temps n’a su apaiser. Un soir, Darius va venir au secours de Marilyne et lui éviter l’irréparable. A partir de cet instant, Marilyne, fille légère, et Darius, homme sauvage, vont apprendre à s’apprivoiser.

Julien Colonna

Julien Colonna est scénariste, réalisateur et photographe.
 Fasciné par les nuances de gris qui nous entourent, les anti-héros, et les chemins de traverse, il cherche à peser les âmes pour décrire l’ineffable. Exposées en Europe et aux Etats-Unis, ses séries photographiques illustrent l’Éphémère dans une approche à la fois organique et imaginaire. Son dernier court-métrage CONFESSION, avec Anne Parillaud et Moussa Maaskri, inspiré de l’œuvre de Xavier Durringer, a été sélectionné et primé dans de nombreux festivals étrangers.

Audrey Ismaël

Audrey Ismaël est scénariste et compositrice.
 Co-membre du groupe Smoking Smoking, elle compose à l’image depuis plusieurs années (Confession, Les Grands - saison 1&2, etc…) intégrant la musique comme un véritable personnage des récits qu’elle illustre.
 Baignée de musique et passionnée de cinéma depuis son plus jeune âge, elle retrouve dans l’écriture ce goût pour la justesse des dialogues, l’acuité psychologique des personnages ainsi que la recherche de l’émotion et de l’intime.

 
 
Matthieu Rozé

Matthieu Rozé

Tarquinia

d'après Les Petits chevaux de Tarquinia
de Marguerite Duras (Éditions Gallimard)

Synopsis

Un été. Une chaleur écrasante. Un village italien coincé entre la mer et la montagne. Des amis qui se connaissent trop bien. Un couple, dont l’unique enfant pourrait être le dernier rempart contre la séparation. Un autre couple englué dans ses disputes infernales. Une célibataire en quête d’amour, qui se perd dans les Camparis. Une baby-sitter qui « s’emmerde ». Rien à faire. Ou si peu. Et puis arrive un bateau. Et de ce bateau, descend un « Homme ». Et soudain, toutes les petites habitudes se fissurent…

Matthieu Rozé

Matthieu Rozé est comédien et écrit depuis toujours. Il commence sa carrière au cinéma avec Michel Legrand (5 jours en juin) et Claude Pinoteau (La neige et le feu). Parallèlement, il tourne une soixantaine de films pour la télévision avec un passage de 5 ans dans la série Central Nuit où il tient un des rôles principaux. Au théâtre, il crée la pièce Inconnu à cette adresse d'après l'oeuvre de Kressmann Taylor qui remporte un franc succès à Paris. Il joue dans des créations et des classiques (Tchekhov, Ionesco…), sous la direction de Pierre Pradinas. En 2006, il décide de passer à la réalisation et met en scène deux courts métrages. Passionné par l’écriture, il suit également une formation au CEEA (conservatoire européen d’écriture) et participe à plusieurs projets avant de se lancer dans l'écriture de son propre long métrage. Tarquinia sera son premier film.

 
 
Fabrice De Costil, Sandra Tosello et Rémi Chayé

Fabrice De Costil, Sandra Tosello et Rémi Chayé

Calamity, une enfance
de Martha Jane Cannary

Synopsis

1863. Un convoi progresse vers l’Ouest. Le père de Martha Jane se blesse. C’est elle qui doit s’occuper des chevaux. La tâche est rude et Martha Jane n’a pas d’autre solution que de mettre un pantalon, comme les autres garçons vachers. Sauf qu’une fille en pantalon, ça ne se fait pas. Martha s’entête jusqu’au jour où, accusée d’un vol qu’elle n’a pas commis, elle est obligée de fuir. Commence alors une aventure pleine de dangers et riche en rencontres qui vont révéler la mythique Calamity Jane.

Fabrice De Costil

Après avoir co-écrit Tout en haut du monde où il rencontre Rémi Chayé, Fabrice de Costil écrit son deuxième long métrage Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary. En parallèle, il se consacre avec Sandra Tosello, sa co-auteure, à l’écriture de fictions télé, unitaires et séries.

Sandra Tosello

Après avoir été journaliste police-justice pendant une dizaine d’années à la rédaction du magazine VSD, Sandra Tosello écrit maintenant avec Fabrice de Costil des séries TV, principalement polars et judiciaires. Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary est son premier long-métrage.

Rémi Chayé

Après avoir travaillé à de nombreux métiers de l'animation en particulier comme storyboarder et assistant-réalisateur, Rémi Chayé est auteur graphique et réalisateur de Tout en haut du monde, sorti en janvier 2016. Il est auteur graphique et réalisateur de Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary qu'il co-écrit avec Fabrice de Costil et Sandra Tosello.